Extraction d'ADN humain

La méthode (artisanale) de la police scientifique

Ceci est une version légèrement différente du protocole utilisé en cours et permettant d'observer l'ADN humain 

Matériel :

- un tube à essai avec bouchon ou tout autre petit flacon transparent, afin d’observer la chimie de l’expérimentation.
- du liquide vaisselle de préférence coloré, pour mieux visualiser la transformation de la matière.
- du sel
- de l’alcool à 70°
- une petite « touillette à café » comme nous en délivrent les distributeurs de boissons chaudes ou le manche d’une petite cuillère.

 

Prélèvement :

Vous devez trouver des cellules renfermant votre ADN, en notant au passage que je n’ai pas spécifié dans ma liste l’utilisation d’un scalpel ou autre bistouri, alors inutile de commencer à vous charcuter...   Vous allez faire comme dans les Experts, réaliser un prélèvement de salive.

 

1. Lavez vous les mains, puis frottez-vous la joue avec vos doigts, assez fermement, afin de décrocher un maximum de cellules de la paroi interne de votre bouche. Attention inutile de se faire saigner, ça serait négatif pour la suie de l'expérience. Râclez ensuite vos cellules à l’aide de la touillette, et déposez-la dans le tube à essai. Recommencez l’opération jusqu’à obtenir à peu près 1 cm de salive.

2. Versez 4 ou 5 gouttes de liquide vaisselle ( vous verrez qu’il est extrêmement difficile de compter les gouttes de liquide vaisselle, alors contentez-vous d’en verser un petit filet … ). Rôle du liquide vaisselle : l’enveloppe de la cellule (membrane plasmique) ainsi que celle du noyau (membrane nucléaire) qui renferme l’ADN est formée de lipides (couche de graisse). Le liquide vaisselle est un détergent qui va dissoudre les lipides des membranes et libérer le contenu du noyau des cellules, l’ADN !

3. Ajoutez une pincée de sel et mélanger en tapotant, sans le secouer, le fond du tube. Le liquide va s’épaissir et de devenir visqueux. Le sel va absorber l’eau des cellules et favoriser la précipitation de certaines parties de la cellule, ce qui sera utile pour la suite. L'ADN lui est invisible, mais reste en solution (il ne précipite pas).

4. Ajoutez 2 volumes d’alcool en le laissant s’écouler lentement le long du tube. Mélanger en tapotant, sans le secouer, le fond du tube, comme pour le sel. L’alcool va  retirer l'eau restante. L'ADN qui contient est soluble dans l'alcool mais contient des parties qui n'aiment que l'eau. l’ADN qui devient visible, ses filaments s’agglomèrent en pelote, pour protéger les parties n'aimant pas l'alcool, et remontent lentement à la surface.

5. Vous venez d'extraire votre propre ADN. Il peut être conservé et exploité.

 

Quelques petites astuces.

Il est très important de ne pas secouer lorsqu'on ajoute le liquide vaisselle et le sel. Si des bulles apparaissent votre expérience sera ratée. 

L'ADN se dégrade à température ambiante, il faut donc travailler vite. Mais l'action du liquide vaisselle n'est pas instantanée, il faut le temps que ça agisse. Un bon moyen pour augmenter la quantité d'ADN, tout en conservant la qualité, est de laisser votre tube 5 minutes dans la glace après que vous ayez ajouté le liquide vaisselle et que vous l'ayez tapoté. Vous pouvez laisser 2 minutes dans la glace après l'ajout de sel.

Attention, lorsque vous ajoutez l'alcool, faites le doucement et de manière à ne pas le faire se mélanger avec l'eau. Si vous mélangez l'eau et l'alcool, vous ne verrez jamais l'ADN remonter à la surface.

21 votes. Moyenne 3.43 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 07/12/2012