Répartition des êtres vivants

Chapitre 2. Influence des caractéristiques physiques sur la répartition des êtres vivants.

2.1/ Analyse d'une montagne.

Observons une image d'une montagne :

p616620.jpg

image de : http://montagne.a.vaches.free.fr/page/montagnard/montagnard.html

Sur la partie de gauche, la partie la plus ensoleillée, qu'on appelle l'adret on observe de nombreux feuillus avec quelques sapins et en haut de la montagne un espace herbeux. A l'inverse sur le versant à droite, qu'on appelle ubac (versant Nord de la montagne), on observe de nombreux sapins et peu de feuillus. La partie herbeuse semble beaucoup plus réduite.

On peut donc émettre l'hypothèse : On pense que la distribution des êtres vivants varie en fonction de leur localisation.

 

2.2 / influence des caractéristiques physiques sur la répartition des êtres vivants.

Pour expliquer la différence observée sur l'image ci-dessus, nous devons regarder la modifications des caractéristiques physiques entre les 2 versants de la montagne. Pour celà sont données des valeurs moyennes obtenues après mesure de différents paramètres pendant 1 mois.

  adret (versant Sud) ubac (versant Nord)
Température 17°C 9°C
Ensoleillement 50 000 lux 15 000 lux
Humidité 60 % 80 %
Pluviométrie 55 mm 55 mm

On constate que les caractéristiques physiques varient d'un versant à l'autre.  On a donc des milieux de vie différents. Dans un même environnement il y a des milieux de vie différents. Ce sont ces variations de conditions qui expliquent pourquoi d'un coté on a des feuillus et de l'autre des sapins.  Mais pourquoi l'apparition de la zone herbeuse au sommet de la colline n'est pas située à la même altitude ? 

Là aussi il y a une explication scientifique et elle est aussi liée aux caractéristiques physiques. Il faut savoir qu'en montagne la température chute de 7°C tous les 1000 mètres (si il fait 18°C à 2000 mètres, il n'en fera plus que 11°C à 3000 mètres et 4°C à 4000 mètres). A l'inverse l'intensité des ultra violets (UV) et la pluviométrie augmentent avec l'altitude. Les êtres vivants vivent donc dans des conditions totalement différentes entre le sommet et la base de la montagne. On ne retrouvera donc pas les mêmes êtres vivants (animaux et végétaux) en haut et en bas de la montagne. Ceci peut être schématisé comme ci-dessous :

fonction-expo.gif  montagne-vegetation-activite-peuplement-et-vocabulaire-de-la-montagne.png

image : université de Lille                                        image : la géothèque

On pourra trouver des tas d'autres exemples mais le mécanisme reste le même.

2.3/ la répartition des êtres vivants au cours de la journée.

Si vous observez la nature de jour ou de nuit, vous constaterez vite qu'on n'y retrouve pas les mêmes animaux. Mais pourquoi?

journee.jpg

Livre de 6eme Belin

On observe sur les images que les animaux sont différents entre le jour et la nuit. On constate que les caractéristiques physiques (température et luminosité) sont différentes entre le jour et la nuit. Or nous sommes dans le même milieu de vie puisque nous sommes toujours au même endroit. Nous pouvons donc dire que les caractéristiques physiques influencent les animaux qui peuplent qui le milieu.

Chapitre précédent :

Notre environnement proche

chapitre suivant :

Notion d'espèce

12 votes. Moyenne 3.17 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 30/09/2013

×