La dispersion des graines

Ch-6 la dispersion des plantes à fleur

Observation de photographies d'un volcan à Hawaï.

Lors d'une éruption le Kiluea, le volcan d'Hawaï ressemble à ceci :

kilauea-volcano-hawaii-volcanoes-national-park-hawaii.jpg

Crédit photo : Hawaï national park

Comme on l'observe sur cette photo lors d'une éruption volcanique c'est de la roche qui coule. Donc un volcan est constitué de roche noire et ne devrait pas avoir de végétations. Pourtant, quelques semaines (mois) après une éruption volcanique, lorsque la lave s'est refroidie, nous pouvons, très rapidement, observé la situation suivante :

p1050778.jpgp1050785.jpgp1050811.jpgp1050816.jpg

Crédit photo : E. Tuduri 2013 - photographies réalisées sur le Kiluea.

On constate qu'en de nombreux endroits des plantes ont commencé à se développer.

Comment des plantes qui vivent fixées peuvent coloniser un nouveau milieu?

On pense que la colonisation se fait par les graines. Nous allons donc étudier, comment (par quels moyens) les graines peuvent être disséminées dans le milieu.

 

6.1/ Dispersion par la plante elle-même

Nous avons tous observé qu'après la floraison, les fleurs se transforment en un réceptacle contenant les graines. Ce réceptacle est un fruit, certains sont comestibles d'autres non. Lorsque le fruit est mûr les graines vont tomber au sol et germeront lorsque les conditions seront favorables (en général au printemps). Ainsi, au cours des années, petit à petit, les plantes vont gagner du territoire et coloniser le milieu. Cette colonisation est lente, puisque les plantes avancent de quelques centimètres par an.

Pour favoriser la colonisation, certaines plantes ont adoptées des stratégies différentes, afin de propulser les graines le plus loin possible.

Exemple : Le concombre sauvage :

Dans ce film, on observe que lorsque le fruit est mûr, il se remplit d'eau. La pression augmente, jusqu'à ce que le fruit explose libérant les graines et les propulsants à longue distance (environ 50 à 70 cm).

 

Exemple : L'impatience de l'Himalaya

Dans ce film, on observe que lorsque le fruit est mûr la membrane qui l'entoure comment à se sécher. Dès ce moment, il suffira de toucher le fruit pour que la membrane extérieure se détend brusquement et propulse les graines. De nombreuses plantes utilisent ce système de dispersion des graines vous pouvez trouver d'autres exemples sur youtube en faisant une recherche avec les mots : seed self dispersal ou seed explosion pods.

une  autre vidéo :

 

Quelques autres exemples :

 

6.2/ La dispersion par des facteurs extérieurs.

Pour la majorité des plantes, les graines sont transportées par des agens extérieurs. Quand on y pense c'est logique, mais regardons un film pour commencer. On observe que les graines sont transportées par le vent, l'eau ou les animaux.

 

6.2.1/ La dispersion par le vent.

Pour qu'une graine soient transportées par le vent il faut que celle-ci soit légére et/ou possède une grande surface pour pouvoir être transportée par le vent.

Prenons l'exemple du pissenlit. Sa structure en parachute est bien connu des petits et des grands et l'envol des graines de pissenlit reste un spectacle magnifique.

 

D'autres plantes ont pris le parti de développer la surface du fruit afin de produire une sorte d'aile, capable de parcourir de grandes distances au moindre souffle d'air.

C'est le cas du frêne qui a choisi de développer un fruit en forme d'hélicoptère.

 

6.2.2/ la dispersion par l'eau

le cas du nénuphar : le nénuphar est une plante aquatique. Lorsque le fruit est mûr, il ressemble à un pommeau de douche. Il va se décrocher et tomber dans l'eau. Les graines qui sont dans les avéoles (les trous) vont être semées (comme on a pu le voir sur une des vidéos) au cours du voyage du fruit.

 Un autre exemple de dispersion des plantes par l'eau est la noix de coco, qui peut voyager sur des milliers de kilomètre avant de coloniser un nouveau territoire, comme une île qui viendrait de se former, par exemple.

 

6.2.3/ la dispersion par les animaux

On peut distinguer plusieurs cas de dispersions par les animaux. 

        * Les animaux prennent les graines et vont les cacher pour faire des réserves pour l'hiver. Parfois certains animaux oublient leurs réservent ou sont tués, parfois ils perdent des graines lorsqu'ils les déplacent. Du coup ces graines peuvent coloniser de nouveaux territoires.

          * Les animaux mangent les fruits. Les graines ne sont pas digérées par l'organisme et se retrouvent rejetées avec les excréments. Comme nous l'avons vu dans le chapitre précédent, la matière fécale (les excréments) est un milieu favorable à la croissance des plantes. Du coup les graines sont transportées et se trouvent dans un endroit favorable à leur développement.

           * Les graines s'accrochent aux poils des animaux ou des humains. Elles sont ainsi déplacées et se retrouvent beaucoup plus loin.

 

Et pour finir un excellent documentaire réalisé par la BBC et diffusé sur Arte, que vous pouvez regardé en vidéo à la demande. La série Life - l'aventure de la vie. Ce qui nous intéresse le plus est l'épisode 9 (pour ce chapitre). Voilà un petit apperçu (légal) de la série.

chapitre précédent :
Production de matière organique
étape suivant :
La formation des graines

9 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 06/04/2014

×