fabrication d'eau de chaux

Auteur  
# 17/05/2016 à 13:30 André
Je suis un ex prof de Physique-chimie (et par ailleurs grand bricoleur) Je suis tombé par hasard sur la rubrique ci-dessus et je suis surpris par les erreurs et les approximations qu'elle contient :
- "au labo", sous prétexte de faire fabriquer de l'eau de chaux, on fait fabriquer une solution d’hydroxyde de sodium et non de calcium ( et d'ailleurs improprement appelé dans le texte hydroxyde de soude) Si on filtre cette solution (comme indiqué), on va détruire le filtre en papier (il est "attaqué" par la soude)
- la fabrication à la maison grâce à de la craie a toutes les chances de se révéler inopérante par suite de l'imprécision des consignes
En effet,"chauffer" la craie, comme indiqué sans autre précision ne suffit pas pour la décomposer en dioxyde de calcium (chaux vive), il faut la porter au rouge pendant de longues minutes, ce qui n'est guère faisable avec les moyens de chauffage dont on dispose habituellement à la maison!
Je ne suis pas allé voir les autres rubriques de ce site et j'espère qu'ils ont une meilleure fiabilité!
Cordialement
B André
# 12/10/2016 à 23:30 admin
Bonjour et merci de votre commentaire

Donc j'ai corrigé l'appellation fausse d"hydroxyde de soude à la place d'hydroxyde de calcium.
Par contre je suis surpris de votre commentaire sur l'hydroxyde de sodium (NaOH) qui n'a aucune utilité en tant qu'eau de chaux et qui bien entendu ne peut pas être filtré lorsqu'il est préparé comme spécifié. L'hydroxyde de sodium ou soude à bien des utilisées en sciences, mais pas pour mettre en évidence le dioxyde de carbone (de mémoire le NaHCO3 est soluble dans l'eau).

Pour l'utilisation de la craie, je n'ai pas inventé la recette et je l'ai trouvée sur plusieurs sites académiques (référence ci-dessous). La craie doit être chauffée de manière à être déshydratée et commencer à devenir cassante, mais il n'est pas nécessaire de la chauffer au rouge pendant de longue minute ce qui ne serait pas faisable avec des élèves en classe. Or la fabrication d'eau de chaux à partir de craie se fait parfois en classe comme vous pourrez dans le document présent dans ce lien.
http://www.jpb-imagine.com/Sharjah/5PC/52PCeau/doc52PC/6TPEauchauxCor.pdf

Cordialement et en espérant avoir répondu à votre attente.
(désolé pour la réponse tardive).
EC. admin du site
# 14/10/2016 à 06:55 André Bernard
Bonsoir
Je suis très surpris de recevoir une réponse à mon message près de 5 mois après l'avoir envoyé...
Je vais me permettre d'y répondre (en espérant une réponse avant 5 mois) car le contenu de votre réponse ne me convient pas (ce qui n'est pas grave), mais surtout elle fait bon marché de la rigueur scientifique.
Trop de co....ries n'ayant aucun fondement et étant même des contre-vérités "tournent" en boucle depuis des années sur le "Net" parce que trop de gens se contentent de faire du "copier-coller" sans se donner la peine de vérifier, soit en expérimentant eux-mêmes, soit en recoupant les informations avec un minimum d'esprit critique.
D'abord, si j'ai dénoncé la confusion entre hydroxyde de sodium et de calcium dans la fabrication de "l'eau de chaux", ce n'est justement pas pour dire que l'un pouvait remplacer l'autre dans la détection du CO2 (relisez mon mail), Aussi, je ne vois pas du tout l'intérêt de votre commentaire : "L'hydroxyde de sodium ou soude à bien des utilisées en sciences, mais pas pour mettre en évidence le dioxyde de carbone (de mémoire le NaHCO3 est soluble dans l'eau)."
Vous prêchez un convaincu!!
Pour le reste de votre mail où vous m'assénez des "références académiques", moi, je me fie à mon expérimentation et à un article trouvé dans l'encyclopédie Universalis qui est une référence en matière scientifique (et recoupé sur Wikipédia) : La décomposition du carbonate de calcium commence autour de 830 °C (elle dépend légèrement de la pression) et à cette température, la décomposition est très lente (plusieurs heures).
Or, il faut porter un solide aux environs de 700 °C pour que son incandescence commence à être visible.
Conclusion : pas d'incandescence, pas de chaux!!!
D'ailleurs, les fours à chaux fonctionnent entre 900 et 1000 °C ....
Je ne vous demande pas de me croire sur parole. Au lieu de croire les "bavards du Net", expérimentez....
Même si l'incandescence est une condition indispensable, il ne faut pas perdre de vue que la solubilité de l’hydroxyde de calcium est faible (1,73 g par litre à 20 °C - et contrairement à beaucoup de corps, elle diminue avec la température) donc pour fabriquer un bécher de 100 ml d'eau de chaux, il suffira d'avoir produit environ 173 mg d'hydroxyde de calcium (et même moins car bien qu'en principe l'eau de chaux soit une solution saturée, même si elle n'est pas saturée, on constate que "ça marche" tout de même).
Donc, si on porte au rouge l’extrémité d'un bâtonnet de craie dans la flamme d'un bec Bunsen pendant une ou deux minutes, il y a toutes les chances pour que la "manip" soit couronnée de succès.
Par contre, si on ne fait pas rougir la craie, faites l'expérience....
Cordialement
B. André
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.